2. Déterminer la situation au démarrage : le bilan de départ
 
Postulat n° 1 : Pour que tout le monde se comprenne, il faut parler le même langage. En l'occurrence, celui de la gestion financière.
Pour commencer, on place les ressources et les besoins dans le BILAN
Voici un bilan de départ, c'est à dire une photographie de la situation financière de l'entreprise le jour de son démarrage. Ce document prend toute sa place dans le prévisionnel, car il montre d’un coup d’œil l’équilibre de départ.
 bilan
Après quelques mois d'exploitation, le bilan aura changé, comme on le verra plus tard. Comme on le voit, un bilan est une photo de l'entreprise à différents instants de son existence. En général on établit un bilan annuel.
Un prévisionnel financier présentera donc toujours un bilan de départ établi avec soin à partir :
- Des investissements nécessaires chiffrés par devis
- Les frais de démarrage
- Le stock de marchandises ou de matières premières
- Les apports personnels
- Les subventions attendues
- Les emprunts ou avances
On doit toujours avoir :
BESOINS = RESSOURCES
Ou
ACTIF = PASSIF
 
En effet, toutes les ressources se retrouvent dans les besoins et le surplus, quand il y en a, reste en banque (c'est la trésorerie de l'entreprise, représentée par le poste "disponibilités"). Si ce n'est pas le cas, c'est que de l'argent a soit disparu (là, c'est grave !), soit été créé par l'entreprise (seule la Banque de France crée de la monnaie).