4. Maîtriser le vocabulaire financier : La structure du bilan
 
Parlons un peu technique :
Tous les postes du bilan n'ont pas le même poids ni la même durée.
En effet,
• le capital reste, pour simplifier, acquis à l'entreprise, de même que les investissements sont faits pour servir longtemps (entre 2 et 20 ans par ex.)
• Les emprunts sont remboursés au cours du temps, mais très lentement (entre 2 et 10 ans)
• Les dettes fournisseurs doivent être réglées rapidement et régulièrement
• Le stock change tous les jours de même que les créances clients
• Quant aux disponibilités (le compte bancaire ou la caisse), pas la peine de vous faire un dessin, elles sont extrêmement volatiles.
Ce qui fait qu'on classe les postes dans des catégories somme toute assez logiques :
• Les capitaux, les bénéfices accumulés (les "réserves"), et les subventions d'investissement sont les capitaux propres.
• Les capitaux propres ajoutés aux emprunts moyen et long terme (>1an) forment les capitaux permanents (qui restent en permanence ou presque, car les emprunts se remboursent lentement)
• Les dettes (fournisseurs ou autres) forment le passif circulant. Tous ces postes varient (circulent) souvent et rapidement.
• L'ensemble des investissements sont considérés comme "immobilisés", car définitivement acquis à l'entreprise. Ils forment l'actif immobilisé.
• Enfin, tout le reste de l'actif (stock, créances clients) qui varient (circulent) très vite forment l'actif circulant.
Ce qui peut être représenté par le schéma suivant :
 bilan3
Qu'est-ce que le FONDS DE ROULEMENT (FDR) ?
C'est l'argent qui reste après utilisation des capitaux permanents (par ex. au démarrage, capital et emprunts) pour financer les immobilisations (actif immobilisé).
Donc :
FONDS DE ROULEMENT = CAPITAUX PERMANENTS – ACTIF IMMOBILISE
Un exemple :
Un créateur possède un apport de 5 000 €. Il emprunte 10 000 € sur 5 ans pour financer en partie ses investissements (ex : machine, voiture etc.…) évalués à 12 000 €.
Il lui reste donc 5 000 + 10 000 – 12 000 = 3 000 €  qui représentent son fond de roulement.
 fdr
On conçoit que pour le banquier, qui prête les 10 000 €, il faudra montrer que le fonds de roulement existe, c'est-à-dire que l'apport et l'emprunt sont suffisants pour financer les investissements, et donc que :
Les CAPITAUX PERMANENTS sont plus grands que l'ACTIF IMMOBILISE
Ce n'est pas tout!
En effet, les 3 000 € restant, c'est-à-dire le fonds de roulement, doivent servir à acheter du stock, et à créer un peu de trésorerie bancaire pour la soif. Autrement dit, le FDR doit financer l'actif circulant (par exemple au démarrage, les stocks).
En fonctionnement normal, l'actif circulant est partiellement couvert par les dettes qu'on tarde à payer (le passif circulant), si bien que le FDR sert à couvrir (financer) seulement la différence entre actif circulant et passif circulant.
C’est le BESOIN EN FOND DE ROULEMENT (BFDR).
Ce n'est toujours pas tout!
Quand le FDR à servi à financer le BFDR, il est bon de garder un peu d'argent en trésorerie (pour la soif !).
Autrement dit :
TRESORERIE = FONDS DE ROULEMENT – BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT
 
Parfois, l'entreprise ne fait pas de bénéfices pendant plusieurs années et elle doit alors faire appel à d'autres financements externes pour augmenter le FDR donc la trésorerie, principalement un apport supplémentaire de l'exploitant ou des associés, très exceptionnellement un concours bancaire (voir § 4 sur la banque).